BIOGRAPHIE

Gina RARICK avec le jockey Olivier PESLIER

Depuis 2002, Gina Rarick entraîne des pur-sang de course à Maisons-Laffitte, en France, en plus de son travail de journaliste à l’International Herald Tribune. En mars 2008, elle décide de quitter sa carrière dans le journalisme pour se consacrer à plein temps à l’entraînement.

Ses résultats (site France Galop) sont plus que probants : plus 50 % de ses chevaux sont placées dans leur course en 2018. Ses gains annuels dépassent les 200 000 € pendant six années consécutives (y compris en 2018 où l’écurie dépasse 400 000 € pour la première fois). Au total, ses gains dépassent largement les 2 millions d’euros !

Avec Ella Diva, elle gagne un « black type » (caractère gras) dans une Listed race et avec Alice’s Dancer, elle a placé troisième dans une autre Listed race.

Gina, qui a grandi dans une ferme dans l’État américain du Wisconsin, va à l’Université du Wisconsin-Milwaukee et entame sa carrière de journaliste au Milwaukee Journal en 1984. En tant que journaliste hippique pour le Herald Tribune, elle couvre les plus grandes courses à travers le monde, notamment la Dubai World Cup, la Royal Ascot, les Hong Kong International Races, la Breeders’ Cup et le Prix de l’Arc de Triomphe.

Étonnamment, c’est en prenant chaque semaine des leçons d’équitation dans une écurie de chevaux d’attelage en plein centre-ville de Chicago qu’elle redécouvre ses racines rurales. Sa passion pour les chevaux reste intacte même après avoir déménagé à Paris ; elle monte dans des clubs de la région parisienne avant de découvrir les pur-sang lorsqu’elle s’installe à Maisons-Laffitte en 1999. Elle arrive très tard dans le monde des courses, en participant à sa première course – qu’elle remporte – en 2001 à l’âge de 38 ans !

TARIFS :
Frais d’entraînement de 57 € par jour. Cette somme comprend toutes les dépenses à l’exception des fers, des frais de vétérinaire et de courses.